conversation


conversation

conversation [ kɔ̃vɛrsasjɔ̃ ] n. f.
• 1537; « relation, rapports, genre de vie » 1160; lat. conversatio « fréquentation »
1Échange de propos (naturel, spontané); ce qui se dit dans un tel échange. discussion, entretien, région. palabre. Conversation entre deux personnes. dialogue, tête-à-tête. Conversation familière. badinage, bavardage. Engager, commencer, entamer une conversation. Ranimer, soutenir, alimenter la conversation. Changer de conversation. Détourner la conversation. Éviter un sujet de conversation (cf. Ne pas parler de corde dans la maison d'un pendu). Au fil de la conversation. « La conversation fut languissante » (Flaubert). Avoir une longue conversation avec un ami. Être en grande conversation avec qqn. Faire la conversation avec qqn, (fam.) à qqn. Loc. Il a fait les frais de la conversation : on n'a parlé que de lui. — Conversation téléphonique. communication .
2Entretien entre personnes responsables, en petit nombre et souvent à huis clos. Conversations secrètes, diplomatiques. conciliabule.
3Langue familière utilisée dans un entretien. Dans la conversation courante.
La conversation de qqn, sa manière de parler; ce qu'il dit dans la conversation. Sa conversation est agréable, brillante, amusante. « La conversation de Charles était plate comme un trottoir de rue » ( Flaubert). Fam. Avoir de la conversation : avoir des choses à dire et en parler avec aisance. Il n'a pas beaucoup de conversation.
4Gâteau meringué à la frangipane.

conversation nom féminin (latin conversatio, -onis) Échange de propos entre plusieurs personnes sur un ton généralement familier ; entretien : La conversation roula sur la politique. Entrevue, entretien entre des responsables ayant un objet précis ; pourparlers (surtout pluriel) : Des conversations entre les syndicats et le patronat. Ensemble des propos tenus par quelqu'un quand il parle avec d'autres, manière de s'exprimer : Je n'aime pas sa conversation. Tartelette ronde feuilletée, fourrée de crème pâtissière aux amandes, couverte de glace royale et garnie de croisillons de pâte. Tableau représentant une assemblée de personnages communiquant entre eux. (Réunion de saints et de saintes autour de la Vierge : Conversation sacrée [Sacra Conversazione italienne, XVe-XVIe s.] ; réunions diverses dans un cadre familier : Conversation piece anglaise [XVIIIe s.], qu'ont précédée les scènes bourgeoises de la peinture flamande et hollandaise.) ● conversation (citations) nom féminin (latin conversatio, -onis) Bernard Le Bovier de Fontenelle Rouen 1657-Paris 1757 L'art des conversations amoureuses est qu'elles ne soient pas toujours amoureuses. Lettres galantes du chevalier d'Her… Claude Adrien Helvétius Paris 1715-Paris 1771 La conversation devient plate à proportion que ceux avec qui on la tient sont plus élevés en dignité. Notes, maximes et pensées Jean de La Bruyère Paris 1645-Versailles 1696 L'esprit de la conversation consiste bien moins à en montrer beaucoup qu'à en faire trouver aux autres : celui qui sort de votre entretien content de soi et de son esprit l'est de vous parfaitement. Les Caractères, De la société et de la conversation François, duc de La Rochefoucauld Paris 1613-Paris 1680 Ce qui fait que si peu de personnes sont agréables dans la conversation, c'est que chacun songe plus à ce qu'il veut dire qu'à ce que les autres disent. Réflexions diverses Jules Renard Châlons, Mayenne, 1864-Paris 1910 La conversation est un jeu de sécateur, où chacun taille la voix du voisin aussitôt qu'elle pousse. Journal, 29 janvier 1893 Gallimardconversation (expressions) nom féminin (latin conversatio, -onis) Familier. Avoir de la conversation, être habile à parler de choses diverses en société. ● conversation (synonymes) nom féminin (latin conversatio, -onis) Échange de propos entre plusieurs personnes sur un ton généralement...
Synonymes :
Entrevue, entretien entre des responsables ayant un objet précis ; pourparlers...
Synonymes :
Contraires :

conversation
n. f.
d1./d échange de propos entre deux ou plusieurs personnes, sur des sujets variés. Lier conversation avec qqn. Sujet de conversation plaisant.
d2./d Matière, sujet de cet échange; ce qui s'y dit. Changer de conversation.
d3./d Art, manière de s'entretenir en société des sujets les plus divers. Avoir de la conversation.

⇒CONVERSATION, subst. fém.
I.— Vieux
A.— Relations d'affaires ou amicales, fréquentation. Florine était elle-même en conversation suivie avec des huissiers à raison de ses dettes personnelles (BALZAC, Fille Ève, 1839, p. 164). La conversation des femmes de 50 ans, et d'une laideur constatée, leur est seule accordée [aux maris espagnols] (GAUTIER, Tra los montes, 1843, p. 109).
B.— Relations diplomatiques, échanges culturels entre des pays. En reprenant contact et conversation avec le Levant, Venise n'a fait que renouer une tradition millénaire (MORAND, Route Indes, 1936, p. 35).
C.— P. euphém. Conversation criminelle. Relations intimes, adultère :
1. Il paraît que Rocdiane a surpris sa femme en conversation criminelle et lui a fait payer fort cher cette indiscrétion.
MAUPASSANT, Fort comme la mort, 1889, p. 136.
D.— P. anal. Lecture, fréquentation des livres. Un jardin (...) où l'on peut se distraire un moment avec ses fleurs de la conversation de ses livres (RENAN, Feuilles détach., 1892, p. 104).
II.— Échange de propos.
A.— Échange de propos, sur un ton généralement familier et sur des thèmes variés, entre deux ou plusieurs personnes. Synon. bavardage, causette, dialogue, entretien :
2. Nous parlions comme on parle dans une barque, sur une rivière. Il y a une conversation de rivière et une conversation de terrasse, une autre de salon, une autre encore de voiture. Dans une barque on ne dit pas grand chose, mais on est de bonne humeur.
GREEN, Journal, 1946-50, p. 103.
SYNT. a) Conversation abondante, agréable, amicale, amoureuse, animée, banale, confidentielle, cordiale, décousue, difficile, étonnante, familière, fatigante, franche, gaie, grave, habituelle, idiote, intéressante, légère, mondaine, oiseuse, particulière, piquante, philosophique, privée, sérieuse, téléphonique, vivante. b) Conversation d'affaires, de salon; conversation à bâtons-rompus, à mots couverts, à voix basse; entre amis. c) fragments, sujet de conversation; cahier, manuel, thème de conversation; charme, plaisir de la conversation. d) Amener, amorcer, avoir une conversation sur (un sujet, un thème); mettre la conversation sur...; avoir une conversation avec (qqn); avoir, animer, commencer, engager, interrompre, poursuivre, prolonger, suivre, surprendre, terminer une conversation; changer de conversation; couper court, prendre part; entrer en conversation; faire la conversation, un bout de conversation; être l'objet des conversations; faire les frais de la conversation; se mêler à la conversation; quitter la conversation; lier conversation avec qqn; mettre fin à la conversation.
Être à la conversation. Être attentif à ce qui est dit. Ne craignez rien ils sont à cent lieues de la conversation (DUMAS père, Anthony, 1831, II, 4, p. 182).
Subst. associés contact, discussion, confidence.
Vieilli. Subst. + de conversation
Maison de conversation. Dans les villes d'eau, établissement où les baigneurs se réunissaient pour converser.
Rem. Attesté ds Lar. 19e-20e, Nouv. Lar. ill., GUÉRIN 1892.
Salon de conversation. Prenez vos billets d'entrée au salon de conversation (NERVAL, Lorely, 1852, p. 42) :
3. La boutique étroite et longue, où Mlle Victorine de Lahourque vendait, outre du tabac, de menus objets de ménage (...) était aussi un bureau de conversation.
TOULET, La Jeune fille verte, 1918, p. 87.
P. anal., littér. [Le compl., introd. par les prép. de, avec, désigne une réalité humanisée] La conversation instrumentale des deux petits orchestres, à vent et à cordes (BERLIOZ, À travers chants, 1862, p. 50). Il y avait une grande conversation d'arbres (GIONO, Roi sans divertiss., 1947, p. 179).
P. méton. Manière ou contenu de la conversation. J'ai 25 ans, le caractère paisible (...), la conversation attachante (DUMAS père, Demois. St-Cyr, 1843, I, 9, p. 114).
Loc. Avoir de la conversation. Être capable de soutenir et d'animer une conversation intéressante. Ses personnages ont de la conversation, un peu trop de conversation pour une intrigue trop frêle (COLETTE, Jumelle, 1938, p. 44).
CRIT. LITTÉR. Pièce de conversation. Nom donné, en littérature allemande, aux comédies qui mettent en scène la grande bourgeoisie s'entretenant familièrement de ses problèmes.
Rem. Attesté ds Lar. 19e-20e, Nouv. Lar. ill.
B.— P. ext.
1. Domaine de la vie pol.
a) DR. CONSTIT. ANGL. Conversation politique. Discussions dans les assemblées parlementaires, ne portant pas sur un projet de loi, mais visant à obtenir du ministère des renseignements.
Rem. Attesté ds BESCH. 1845 qui note que ,,l'expression commence à s'introduire`` en France, Lar. 19e, GUÉRIN 1892, etc.
b) Discussions diplomatiques portant sur un point précis et qui devraient servir à amorcer des négociations :
4. Le danger de guerre augmentera constamment au cours de l'année 1952 (...) à moins d'une prolongation indéfinie des conversations du « cessez le feu ».
Le Monde, 19 janv. 1952.
2. Littéraire
a) Conversation épistolaire. Échange régulier de lettres. Synon. correspondance. Beethoven entretint une assez active conversation épistolaire (PROD'HOMME, Symph. Beethoven, 1921, p. 342).
b) Domaine de la vie intime, de la spiritualité. Conversation intérieure. Méditations, réflexions :
5. Tiré de cette longue conversation intérieure qu'il [le mourant] soutenait avec son ombre, il était alors jeté sans transition au plus épais silence de la terre. Il n'avait eu le temps de rien.
CAMUS, La Peste, 1947, p. 91.
C.— P. méton.
1. Assemblée, réunion de personnes qui conversent :
6. Les personnes d'un certain rang [à Naples] n'osent pas (...) habiter les cafés. Mais pour elles les conversations les remplacent.
STENDHAL, Journal, 1811-12, p. 159.
2. PEINT. Tableau représentant des personnages immobiles qui conversent :
7. L'école [hollandaise] en son ensemble est dite de genre. Décomposez-la, vous y trouverez les peintres de conversations, de paysages, d'animaux, de marines, de tableaux officiels, de nature morte.
FROMENTIN, Les Maîtres d'autrefois, 1876, p. 166.
3. PÂTISS. (spéc. réservée aux salons de conversation). Barquette ou tartelette de feuilletage, fourrée de crème pâtissière (additionnée ou non d'amandes en poudre) ou de crème d'amandes couverte de glace royale et de croisillons de feuilletage.
Rem. On rencontre ds la docum. a) Conversationnable, adj., rare. Qui aime la conversation. Il y en a 13 sur 14 qui appartiennent à une race peu conversationnable (MÉRIMÉE, Lettres Boigne, 1870, p. 130). b) Conversationner, verbe intrans. Synon. rare et iron., fam., de converser. C'est toujours elle qui me relançait, qui voulait que je conversationne (CÉLINE, Mort à créd., 1936, p. 278).
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. depuis 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1160 « genre de vie, commerce » (BENOIT DE SAINTE-MAURE, Chron. des Ducs de Normandie, éd. C. Fahlin, 9271) — 1675, WIDERHOLD, Nouv. dict. fr.-all. et all.-fr. ds FEW t. 2, p. 1132; 2. a) 1563 « échange de propos » (PALISSY, Recepte, p. 134 ds IGLF); b) 1718 « manière de converser » (Ac.). Empr. au lat. class. conversatio « commerce, intimité, fréquentation ». Fréq. abs. littér. :9 144. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 13 754, b) 12 788; XXe s. : a) 11 549, b) 13 354.
DÉR. Conversationniste, subst., littér. Personne brillante dans la conversation mondaine. J'admirais si profondément en lui [Barbey d'Aurevilly] le pittoresque écrivain (...), l'étourdissant conversationniste, que j'éprouvai une sensation d'horrible embarras devant cette scène (BOURGET, Physiol., 1890, p. 312). Selon la règle énoncée par R. Thimonnier (Principes d'une réforme rationnelle de l'orth. [inédit], 1967, p. 72), n terminal de -on ne redouble que s'il est suivi de e. D'apr. cette règle il faudrait écrire conversationiste. Le mot est écrit avec 2 n ds les dict. qui l'attestent (Nouv. Lar. ill. Suppl. 1907 et Lar. 20e; cf. aussi RHEIMS 1969). On rencontre la graph. avec 1 n ds MORAND, Champions du monde, 1930, p. 32. 1res attest. 1836 conversationniste (BARB. D'AUREV., 1er Memor., p. 13); 1930 conversationiste (MORAND, loc. cit.); de conversation, suff. -iste. Fréq. abs. littér. : 1.
BBG. — GOHIN 1903, p. 334. — RAT (M.). Il n'y a pas de synon. Colloque, conf., conversation... Déf. Lang. fr. 1967, n° 40, p. 8. — QUEM. Fichier.

conversation [kɔ̃vɛʀsɑsjɔ̃] n. f.
ÉTYM. 1160; lat. conversatio « fréquentation », du supin de conversari. → 1. Converser.
1 Vx. Rapport, relation que l'on entretient avec qqn.Être en conversation avec qqn pour affaires.
0.1 La conversation des femmes de 50 ans, et d'une laideur constatée, leur est seule accordée (aux maris espagnols).
Th. Gautier, Tra los montes, in T. L. F.
Dr. anc. || Être surpris en conversation criminelle, en flagrant délit d'adultère.
Fam. Rapports sexuels.
2 (1537). Mod. et cour. Échange de propos (naturel, spontané); ce qui se dit dans un tel échange. Causerie, entretien. || Conversation entre deux personnes. Dialogue, tête-à-tête. || Conversation secrète. Aparté, conciliabule. || Conversation revêtant un caractère officiel. Conférence, pourparler. || Conversations diplomatiques.Conversation familière. Badinage, bavardage (cit. 3), causette, parlotte. || Dans la conversation courante… || Commencer, amorcer, engager, entamer une conversation.Vieilli. || Nouer (cit. 8) conversation.Entrer, être en conversation. || Lier, tenir conversation avec qqn. Interlocuteur. || Avoir une conversation avec qqn. || Prolonger, suivre, poursuivre, ranimer, réchauffer, soutenir, alimenter la conversation. || Reprendre le fil de la conversation. || Reprendre la conversation où elle en était la veille. || Faire la conversation avec qqn; à qqn (fam.). || Arrêter, interrompre, rompre la conversation. Briser (brisons là); chien (rompre les chiens). || Changer de conversation. || Détourner la conversation. || Éviter un sujet de conversation (→ Ne pas parler de corde dans la maison d'un pendu). || Trouver qqn en conversation avec… || Laisser tomber la conversation. || Faire tomber la conversation sur tel sujet. || La conversation tourne, roule sur tel sujet, autour de tel sujet. || Conversation à bâtons rompus. || Briller (cit. 19) dans la conversation. || Banalités de la conversation. || La conversation languit, se traîne, s'éternise, s'éteint. || Conversation brève, courte, légère, captivante, animée, agréable, instructive, courtoise; longue, interminable, languissante, morne (cit. 7). || Parler sur le ton de la conversation. || Le style de la conversation. || Être à la conversation, écouter attentivement ce qui s'y dit. || Au cours de la conversation… || Par forme, par manière de conversation. || Défrayer les conversations. || Chassé-croisé de conversations. || Lambeaux de conversation. || Bourdonnement, chuchotement, murmure des conversations.Il a fait les frais de la conversation : on n'a parlé que de lui.Salle de conversation. Exèdre (vx).Avoir une courte conversation téléphonique. Communication.
1 On se forme l'esprit et le sentiment par les conversations. On se gâte l'esprit et le sentiment par les conversations. Ainsi les bonnes ou les mauvaises le forment ou le gâtent.
Pascal, Pensées, I, 6.
2 Ce qui fait que si peu de personnes sont agréables dans la conversation, c'est que chacun songe plus à ce qu'il veut dire qu'à ce que les autres disent.
La Rochefoucauld, Réflexions diverses, De la conversation.
3 (…) bien écouter et bien répondre est une des plus grandes perfections qu'on puisse avoir dans la conversation.
La Rochefoucauld, Maximes, 139 (cf. Agréable, cit. 6).
4 L'esprit de la conversation consiste bien moins à en montrer beaucoup qu'à en faire trouver aux autres : celui qui sort de votre entretien content de soi et de son esprit, l'est de vous parfaitement.
La Bruyère, les Caractères, V, 16.
5 La conversation roulait dans un cercle de lieux communs, sur le climat de la Bohême, sur la santé de Madame la Dauphine (…) pas un mot de politique.
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, t. VI, p. 69.
5.1 Il y a égalité dans la conversation quand chacun à son tour voit qu'il attire de manière égale et favorable l'attention des autres.
Stendhal, Journal, 1er juil. 1813, Pl., p. 1270.
6 La conversation fut languissante, Mme Bovary l'abandonnant à chaque minute, tandis qu'il demeurait lui-même tout embarrassé.
Flaubert, Mme Bovary, II, V.
7 À partir de ce moment, la conversation languissante se traîna en paroles détachées qui n'avaient que peu de sens.
France, Histoire comique, III, p. 41.
8 Faire tous les frais de la conversation, c'est encore le meilleur moyen de ne pas s'apercevoir que les autres sont des imbéciles.
J. Renard, Journal, 1er avr. 1890.
9 Il faut que chaque personnage dise peu de choses à la fois, par la raison que, dans une conversation, chacun veut parler et n'écoute pas longtemps son interlocuteur. Sauf des tirades voulues et préparées, c'est la riposte rapide qui forme l'intérêt d'un dialogue.
Antoine Albalat, l'Art d'écrire, XIX, p. 302.
10 Devant le mutisme de Jacques, Antoine se découragea : impossible d'amorcer aucune conversation.
Martin du Gard, les Thibault, t. IV, p. 61.
11 Pourtant la conversation languissait : on aurait pu croire qu'ils ne savaient que se dire, elle assise et lui debout à contre-jour.
F. Mauriac, la Pharisienne, p. 241.
11.1 La conversation britannique est un jeu comme le cricket ou la boxe (…) quiconque discute avec passion est aussitôt disqualifié.
A. Maurois, les Silences du colonel Bramble, p. 60.
Vx (lang. des Précieuses). || Les commodités (cit. 5) de la conversation.
Langue familière utilisée dans les entretiens courants. || Dans la conversation courante, on dit…
3 Entretien entre personnes responsables, en petit nombre et souvent à huis clos. || Conversations secrètes, diplomatiques. Consultation.
4 La conversation de qqn, sa conversation, sa manière de parler; ce qu'il dit dans la conversation. || Apprécier, rechercher la conversation de qqn. || Il aime beaucoup votre conversation. || Sa conversation est agréable, brillante, amusante.
12 La conversation de Charles était plate comme un trottoir de rue, et les idées de tout le monde y défilaient, dans leur costume ordinaire, sans exciter d'émotion, de rire ou de rêverie.
Flaubert, Mme Bovary, I, VII.
13 Il y a des personnes dont la conversation est brillante et qui sont hors d'état d'écrire ce qu'elles savent dire avec esprit.
Mérimée, Hist. du règne de Pierre le Grand, p. 292.
14 Sa conversation, très intéressante, fut la première qui m'arracha à cette perpétuelle analyse de difficultés sentimentales où je me consumais.
A. Maurois, Climats, p. 135.
Fam. || Avoir de la conversation : avoir toujours qqch. à raconter, à conter; parler avec aisance. || Il n'a pas beaucoup de conversation.
DÉR. Conversationnel, conversationner, conversationniste.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • conversation — CONVERSATION. s. f. Entretien familier. Conversation agréable, douce, aisée, enjouée, badine, sérieuse, galance, intéressante. Conversation ennuyeuse, longue, sèche, aride. Entrer en conversation. Être en conversation. Lier conversation. Renouer… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • conversation — Conversation. subst. f. v. Entretien familier. Agreable, douce, aisée, enjoüée conversation. conversation ennuyeuse. longue conversation. seche, aride, guindée. entrer en conversation. estre en conversation lier, noüer conversation. se plaire à… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Conversation — Con ver*sa tion, n. [OE. conversacio (in senses 1 & 2), OF. conversacion, F. conversation, fr. L. conversatio frequent abode in a place, intercourse, LL. also, manner of life.] 1. General course of conduct; behavior. [Archaic] [1913 Webster] Let… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Conversation — Conversation. In der seinen und gebildeten Gesellschaft ist die Conversation der Hauptreiz der Unterhaltung, das belebende Element derselben. In ihr findet der Austausch der Ideen Statt. sie ist der Kampfplatz, wo Meinungen, Ansichten, Maximen… …   Damen Conversations Lexikon

  • conversation — UK US /ˌkɒnvəˈseɪʃən/ noun [C] ► a discussion with someone about a particular subject: have a conversation »We believe the company has the resources it needs, but if more is needed, we ll have that conversation …   Financial and business terms

  • conversation — (n.) mid 14c., living together, having dealings with others, also manner of conducting oneself in the world; from O.Fr. conversation, from L. conversationem (nom. conversatio) act of living with, from conversat , pp. stem of conversari to live… …   Etymology dictionary

  • conversation — [kän΄vər sā′shən] n. [ME conversacioun < OFr conversation < L conversatio < pp. of conversari: see CONVERSE1] 1. the act or an instance of talking together; specif., a) familiar talk; verbal exchange of ideas, opinions, etc. b) an… …   English World dictionary

  • conversation — I noun articulation, causerie, chat, collocution, colloquial discourse, colloquy, communication, confabulation, conloquium, consultation, conversing, deliberation, dialogue, discourse, discussion, dissertation, exchange, exchange of views,… …   Law dictionary

  • conversation — conversation, converse communion, communication, *intercourse, commerce, traffic, dealings, correspondence Analogous words: conversing, talking or talk, speaking or speech (see corresponding verbs at SPEAK) converse vb talk, *speak Analogous… …   New Dictionary of Synonyms

  • conversation — et familiarité, Consuetudo, Conuersatio, Vsus. Conversation ordinaire, Vsus quotidianus …   Thresor de la langue françoyse


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.